PRESENTATION DU PROJET
APH-ETFPE

Contexte

 

Selon le Rapport Mondial de l’OMS sur le Handicap (2015), les Personnes Handicapées représentent plus d’un milliard d’individus dans le monde, soit environ 15% des populations mondiale. La question du Handicap devient de plus en plus interpelant à tel point que la communauté internationale soit amenée à placer l’agenda 2030 des Objectifs du Développement Durable sous le thème de « Ne laisser personne de côté ». En effet, de nombreuses personnes dans tous les pays du monde, dont notamment les Personnes Handicapées, sont laissées pour compte dans le processus de développement social et économique. Les personnes handicapées font partie des populations les plus pauvres dans le monde (80%, selon l’ONU) en raison, notamment, de leur inaccessibilité à l’éducation, à la formation et à l’emploi. Ce qui implique que les Etats et les partenaires de développement qui les accompagnent accordent une attention particulière aux conditions d’accès aux services de ces domaines.

Justification

 

Pour briser le cercle de pauvreté qui affecte le quotidien des personnes handicapées, il faut leur garantir l’accès à la formation avec un focus sur femmes qui sont les plus vulnérables. Or, les centres d’enseignement technique et de formation professionnelle en Côte d’Ivoire leur restent encore inaccessibles dans la majorité des cas et ce, en raison des obstacles physiques, des préjugés négatifs, du manque d’équipements spécialisés et de personnel outillé pour les encadrer en milieu scolaire, spécialement celles qui ont des déficiences sensorielles.

Offrir les opportunités d’emploi aux Personnes Handicapées revient à, d’une part, favoriser la prise en compte de celles qui ont le niveau d’éducation de base requis par les structures de formation qualifiante. D’autre part, à créer un cadre d’alphabétisation fonctionnelle pour celles qui n’ont pas le niveau minimum d’éducation de base afin de pouvoir intégrer ensuite les structures de formation pour accéder à un emploi.

Cette perspective requiert par ailleurs que diverses mesures soient prises pour garantir que les structures de formation technique et professionnelle existantes dans les communautés, soient en mesure d’accueillir et de former des personnes handicapées. En outre, les acteurs du marché du travail doivent acquérir une meilleure compréhension des questions du handicap et de l’inclusion afin de modifier positivement leurs perceptions. Ce changement de perception est d’importance capitale pour conduire à une évolution positive de l’inclusion des personnes handicapées sur le marché du travail.

Les Objectifs

 

L’objectif général du projet est de contribuer à l’amélioration de la qualité de vie et la situation socio-économique des personnes handicapées en Côte d’Ivoire par la reconnaissance et l’application concrète de leurs droits à la formation professionnelle et à l’emploi.

Concrètement, il s’agira de renforcer les capacités structurelles, de mettre en place un mécanisme de soutien aux Personnes Handicapées dans le secteur de la formation professionnelle et de l’emploi et surtout impacter la mobilisation Institutionnelle, technique et communautaire autour de la question du handicap.

Spécifiquement, 700 personnes handicapées dans les 7 sites cibles ont accès à une formation professionnelle appropriée et/ou à un emploi qui garantit leur inclusion socio-économique